Interview : 4 questions à Jacky Breton

2019 a plutôt été une année compliquée ?

Cette année ne restera pas bien placée dans ma mémoire. C’est, pour moi, une déception. Nous avions eu tous l’impression d’avoir bien travaillé notre PLUi, d’avoir fait des concessions pour le bien du territoire, mais il a fallu encore faire des ajustements sur ce dossier pour le représenter aux PPA (Personnes Publiques Associées).

Concernant la liquidation judiciaire d’Arjowiggins, nous ne sommes pas responsables, mais nous en subissons les conséquences. Humainement, financièrement et économiquement. Ce sera difficile à surmonter pour VBA et pour toutes les communes impactées.

Ces circonstances feront de 2020 une année blanche financièrement. Or, sans compensation, nous aurons beaucoup de mal à monter un budget prévisionnel à l’équilibre, c’est même quasiment impossible sans aide. Nous avons alerté les services de l’Etat et fiscaux dans ce sens. Il nous faut trouver des solutions.

Le 3ème point, celui-là positif, est que nous avons réussi à obtenir sur trois ans le financement total d’un poste d’animateur territorial de santé. Je remercie la Région et l’ARS de nous avoir choisis comme territoire pilote. L’étape du recrutement est en cours.

2020, une année de changement ?

Oui, avec les élections municipales en mars qui occasionneront le renouvellement des conseils municipaux. De ces élections découlera le nouveau conseil communautaire.

Tout va se jouer en quinze jours. Il y aura au moins deux tiers des élus VBA qui seront renouvelés. Pour préparer le terrain, nous allons voter le budget plus tôt, mais la nouvelle équipe pourra toujours le modifier.

Les investissements en 2020 ne seront pas énormes, nous avons déjà beaucoup fait. Je ne cache pas qu’avec Arjowiggins, il y aura des difficultés financières en 2020.

Quel bilan pour ces trois dernières années ?

Nous avons une équipe et un personnel très compétents. Nous avons travaillé tout de suite dans un bon état d’esprit. La plupart des objectifs fixés sont atteints : Le PLUi devrait être normalement validé avant mars 2020, le déploiement de la fibre optique est en cours, l’achat du Musée de la Musique Mécanique de Dollon, les travaux à la base de loisirs de Lavaré et à l’Hôtel communautaire ont été effectués.

Sur la fiscalité, nous nous étions engagés lors de la fusion de nos communes en 2017 à lisser les taux d’imposition en nous basant sur une moyenne et nous l’avons fait en trois ans.

2020, vous arrêtez toutes vos fonctions électives ?

J’ai 37 ans de vie politique. Ça a été une passion pour moi, mais maintenant, je vais me consacrer un peu plus à ma famille.