Interview : 3 questions à Prosper Vadé

Interview : 3 questions à Prosper Vadé
3 questions à

Quelles sont caractéristiques des voies communautaires?

Certaines voies communales viennent d’être transférées à la communauté de communes suite à la fusion et la nouvelle définition de la voirie d’intérêt communautaire. Ainsi les voies communales hors agglomération revêtues(goudronnées) desservant au minimum deux habitations (ou activités)ou reliant deux voies de circulation deviennent communautaires. Les travaux engagés par la CdC ont pour limite le panneau d’entrée en agglomération ce qui n’empêche pas, bien au contraire une collaboration avec la commune concernée si nécessaire.

Quel est le nombre de kilomètres que la nouvelle CdC a sous sa responsabilité?

Ce n’est pas encore totalement défini. Je dirai aux environs de 480 mais c’est sous réserve puisque selon la définition on a rajouté et on en a enlevé.

Quelle est l’enveloppe budgétaire pour leur entretien ?

Il est question de 450 000€. En communautaire le but est d’avoir des tarifs attractifs et équivalents profitant à tous. L’orientation décidée et de faire des travaux de voirie là où le besoin et l’utilité sen font ressentir, afin de conserver un parc de routes en homogène et en bon état.L’entretien des bermes, fauchage, élagage et broyage des bermes et des fossés s’étale sur 3 passages en mai et juillet et d’octobre à décembre.Le reprofilage, opération qui consiste non seulement à reboucher les trous mais aussi à redonner à la route un profil correct doit s’effectuer à partir du mois d’avril pour éviter des températures trop basses. Logiquement une route est faite pour durer environ 10 ans. Selon sa fréquentation, ou la composition du sol, elle s’abîme plus ou moins vite. L’argile par exemple se gorge d’eau ou se rétracte selon la saison avec un impact sur la stabilité de la voie.  La CdC a engagé un diagnostic de l’état des voies répertoriant également les travaux par année, afin de connaître l’état du réseau, et ses points faibles et qui permettra d’optimiser à terme, les opérations, et de travailler sur une programmation pluriannuelle.